Pédagogies actives, pédagogies d’acteurs ?

Méthodes actives, pédagogies actives ou alternatives ou éducation active, il semble nécessaire de clarifier les confusions, simples raccourcis involontaires ou amalgame intentionnel entre ces notions. Quelles différences idéologiques et éthiques ? Ces distinctions existent-elles ailleurs dans le monde ? Il s’agit bien pour les militants de l’éducation nouvelle de rendre acteurs les élèves, les enfants, les citoyens engagés dans leur éducation tout au long de la vie, dans tous les espaces (école, loisirs, culture, santé…) ? Comment créer les conditions pour que chacun·e construise son savoir et son identité avec les autres ? A nous de réaffirmer la modernité et « l’insolence » de nos approches, de nos valeurs, de nos pratiques pour une éducation active.

Avec Laurent Lescouarch, université de Normandie – Jacques Bernardin, GFEN – Katrien Nijs & Virginie Sinty, FIMEM

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email