J3 : L’éducation nouvelle et les sciences : des liaisons dangereuses ?

Philippe Meirieu, Professeur émérite en sciences de l’éducation A l’orée du 20ème siècle, l’éducation nouvelle s’est largement construite en revendiquant un rapport aux sciences et, en particulier, à la psychologie et à ses différents courants. Puis, dans l’histoire, le même mouvement pédagogique s’est appuyé sur la sociologie avant, aujourd’hui, de se revendiquer, parfois, des neurosciences. Mais que va chercher l’éducation nouvelle, qui se veut héritière de la philosophie de Rousseau, dans les sciences ? L’éducation nouvelle a-t-elle besoin d’une science pour fonder sa légitimité ? Ou bien les sciences ne sont-elles qu’un appui pour sa mise en oeuvre ? L’éducation nouvelle a-t-elle intérêt à se revendiquer « scientifique » ou, au contraire, peut-elle ainsi perdre son âme ? Philippe Meirieu, Professeur émérite en sciences de l’éducation à l’université Lumière-Lyon 2, chercheur en pédagogie. Dernier ouvrage paru : La Riposte – école alternatives, neurosciences et bonnes vieilles méthodes : pour en finir avec les miroirs aux alouettes (Autrement, 2018).

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email