Ecrire , ce n’est pas un jeu même si c’est ludique

CEMEA – Lundi 28 octobre

On entend souvent parler lorsqu’on entame ou propose un temps de pratique de l’écriture, de « jeux d’écriture ». Or cet agir-là s’il a du sens dans un projet global s’adresse avant tout à un public qui maîtrise déjà l’outil. Il faut au préalable travailler avec d’autres entrées pour que le jeu devienne possible et à appréhender par tous et toutes. Passer par l’infraordinaire, passe sous le joug des contraintes, écrire avec les mots des autres, prendre du temps pour s’échauffer, pour s’élancer. Parce que l’écriture est un sprint ou une course de fond et il faut la forme pour la pratiquer. Il s’agira de vivre le début d’une démarche pour en parler ensuite et étudier les déclinaisons possibles, variations, adaptations…

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email