En parallèle en Belgique

Deux jours pour triturer collectivement l’Éducation Nouvelle en Belgique francophone !

Samedi 19 octobre 2019 à Namur
Ateliers & Défis de l’Éducation nouvelle
Jeudi 31 octobre 2019 à Bruxelles
Retransmission en direct de Poitiers, Bilan & Perspectives

Une initiative portée par les Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active, Éducation Populaire – Mouvement Freinet, Crap – Cahiers Pédagogiques, Culture & Développement Asbl et le Groupe Belge d’Éducation Nouvelle.

Samedi 19 octobre 2019

De 9 à 19 heures à l’Athénée Royal de Jambes Rue de Géronsart, 150 – 5100 Namur // S’inscrire

Cette première journée sera rythmée par l’organisation de 8 ateliers répartis entre la matinée et l’après-midi.

Programme de la journée :

9h Accueil
9h30 Ateliers
12h30 Pause repas
14h Ateliers
17h Pause
17h30 Travail sur les défis de l’Éducation nouvelle en Belgique
19h Fin et verre de l’amitié

Les ateliers du matin :

Pédagogie active et évaluation : de jamais à tout le temps
Atelier proposé par le Groupe École des CEMÉA

Dans une foule de situations, l’enfant apprend sans que jamais on ne lui donne une note, un bulletin, une évaluation-sanction… Du coup, le principe selon lequel « l’évaluation serait indispensable à l’apprentissage » doit être mis en discussion au regard du projet de l’Éducation nouvelle. De quelle évaluation parle-t-on, quelles formes d’évaluation soutiennent les apprentissages, dans et en dehors de l’école ?
Le statut de l’erreur est aussi à interroger comme source de progrès, les moments et les rythmes d’évaluation également. L’atelier permettra de travailler ces questions par l’utilisation d’outils de réflexion au départ de vos apports.

Enseigner l’expression écrite et ne pas écrire soi-même  ?
Atelier proposé par « Education populaire – Mouvement Freinet »
Intervenant : Henry Landroit

Certes, on peut animer un bon atelier de peinture ou une activité de math sans être soi-même un peintre ou un mathématicien. N’empêche que se frotter soi-même à la peinture (avec les élèves) ou s’exercer à porter des lunettes mathématiques n’est pas inutile…
Nous, en tant qu’adultes et enseignant-e-s, pratiquons-nous assez l’écriture personnelle pour nous rendre compte des difficultés que doivent surmonter nos élèves  ?
C’est le but de l’atelier proposé : écrire en tant qu’adulte, c’est possible. Les participant-e-s seront invité-e-s à écrire et à partager leur relation à l’écriture.

La prison et l’Éducation nouvelle : une évidence  ?
Atelier proposé par le Groupe Belge d’Éducation Nouvelle
Intervenante : Pascale Belleflamme

À partir du film « Paroles de détenus » réalisé à la prison de Nivelles, nous retracerons l’évolution d’une discussion-débat autour des « Intelligences citoyennes ». Cette démarche est-elle pertinente en prison, et plus largement avec des publics exclus  ? L’Éducation nouvelle, son « Tous capables  ! », ses outils partagés solidairement sont-ils des appuis dans le quotidien d’un travail dans le monde de l’exclusion  ?

Les marchés de connaissances et réseaux d’échanges réciproques de savoir
Atelier proposé par Crap – cahiers pédagogiques
Intervenante : Angélique Libbrecht

Les marchés de connaissances et les réseaux d’échanges réciproques de savoirs fonctionnent sur l’idée que « Personne ne sait tout mais que tout le monde sait quelque chose. » Une autre idée essentielle est de mettre en avant les « talents » de chacun. On le sait, tout le monde n’est pas forcément doué dans le domaine purement scolaire. Cependant, chacun a besoin d’être reconnu par ses pairs pour la personne qu’il est et les compétences qu’il possède.
L’atelier propose aux participant-e-s de vivre un échange réciproque de savoir ainsi qu’un partage d’expériences vécues en maternelle, primaire et haute école, de réfléchir aux démarches et aux prolongements possibles.

Les ateliers de l’après-midi :

Des mathématiques, de la poésie et des pratiques artistiques en balade ? Oui, c’est possible !
Atelier proposé par « Education populaire – Mouvement Freinet »
Intervenantes : Françoise Dor, Caroline Lambotte et Véronique Marzana

Partir à la découverte de l’environnement est souvent la source de nombreux apprentissages pour ceux-celles qui ouvrent leurs yeux. L’exploitation du milieu, avec un groupe d’enfants, de jeunes ou d’adultes, permet de se frotter au monde qui nous entoure, en partant d’observations naturelles et de questionnements authentiques.
L’atelier propose aux participant-e-s de vivre collectivement une « balade » (artistique, mathématique ou poétique) et de réfléchir aux démarches, aux enjeux et aux prolongements possibles avec différents publics.

Des fausses idées à déconstruire à propos de la pédagogie active
Atelier proposé par le Groupe École des CEMÉA

Les pédagogies actives sont à la mode… Pour autant, elles doivent matérialiser une ambition émancipatrice par des pratiques cohérentes. Cet atelier propose de revenir aux fondements de la pédagogie active, loin de l’agitation ou du laisser-faire, du travail de groupe à tout-va, de l’adaptation à certains enfants seulement ou de la crainte que les enfants qui y auraient goûté soient perdus une fois plus grands…
Au travers d’un jeu de cartes (à compléter), cet atelier permet d’interroger ses pratiques et de (re)donner sa pleine force à la pédagogie active.

Le contrôle social (humanité numérique)
Atelier proposé par le Groupe Belge d’Éducation Nouvelle
Intervenant-e-s : Diana Draghici et Walid Sfeir

Partant de quelques exemples comme le système de crédit social chinois, la gamification dans le monde du travail avec ses précurseurs soviétiques et américains, la gamification comme mécanisme de motivation dans la radicalisation djihadiste, la médecine « sans médecin ni malade » qui remplace l’individu par des chiffres et qui dégage des malades potentiels… nous cheminerons pour arriver aux problématiques liées à l’école avec le renforcement de l’évaluation chiffrée, la subordination de l’enseignement à des lois du marché de l’emploi… A travers ces exemples, nous envisagerons les formes de résistance pour lutter contre la société de contrôle.

La pédagogie active : dès la petite enfance
Atelier proposé par le Groupe Petite Enfance des CEMÉA

Au départ du film « Sur le chemin de la crèche – Chercher ensemble / Grandir ensemble », l’atelier permettra d’appréhender les logiques qui peuvent être mises en place dès la naissance pour soutenir l’éducation active par la motricité libre, l’activité autonome, la relation adulte-enfant…
Cet atelier permettra d’appréhender des logiques fondamentales dans le développement de l’enfant dès le plus jeune âge mais qui ont un impact tout au long de la vie.

Jeudi 31 octobre 2019

De 9 à 14 heures au COOP Quai Demets, 23 – 1070 Anderlecht // S’inscrire

Cette seconde journée sera consacrée à la retransmission en direct des conclusions de la BIEN de Poitiers en France par Conny Reuters, secrétaire général de Solidar, ONG qui lutte pour plus de justice sociale.
Suivra un temps d’échanges et de réflexions pour définir les préoccupations relatives à l’Éducation nouvelle en Belgique et les perspectives d’action commune qui peuvent être mises en place.

Programme de la journée :

9h30 Accueil
10h Projection des conclusions de la Biennale, en direct de Poitiers
12h Échanges
13h Conclusions générales suivies d’un lunch

 

Renseignements : bien2019@cemea.be

Avec le soutien de :

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email