Les Ceméa ont pris l’initiative de réunir six associations se revendiquant des valeurs d’Education nouvelle dans le cadre de la première Biennale internationale de l’Education nouvelle qui s’est déroulée du 2 au 5 novembre à Poitiers, à l’Esen-ESR.

Ainsi, cette biennale a eu une double ambition, à la fois d’accueillir des partenaires internationaux de nos différents mouvements et dans le même temps d’organiser des évènements dans les pays en convergence avec les partenaires des différents réseaux.

En effet, la dimension internationale fait partie de la singularité de l’histoire politique et sociale de l’Education nouvelle. Nos mouvements s’inscrivent dans une articulation et une complémentarité entre les différentes échelles d’action locales, nationales et internationales.

La Biennale internationale de l’Éducation nouvelle (BIEN) s’est donc déroulée conformément à nos attendus, à savoir :

 

Mettre l’éducation active, la pédagogie, au cœur d’un espace collectif de réflexion, de partage d’expériences et d’échanges, répon- dant à trois intentions :

• Partager les fondamentaux de l’Éducation nouvelle
• Partager nos pratiques
• Débattre ensemble

Nous proposons ici un bilan axé sur les trois dimensions du programme, avec les déclinaisons locales des propositions qui font le lien avec le soutien en région, complété des aspects de partenariat, de communication.

Télécharger le bilan complet